La Stratégie Climat de Lamballe Terre & Mer arrêté en Conseil communautaire du 24 mars 2023 entre dans sa phase de consultation auprès de la population.

Une feuille de route vers les transitions

Le mardi 24 octobre 2023, le Conseil communautaire de Lamballe Terre & Mer a validé le projet de Plan-Climat-Air-Énergie Territorial (PCAET), dit " Stratégie Climat ". Cette étape constitue la concrétisation d'un diagnostic, de rencontres, de réunions qui ont permis de comprendre les enjeux spécifiques de notre territoire et de fédérer les acteurs locaux autour des enjeux climat-air-énergie.

Après la consultation auprès de la Préfecture de Région, du Conseil Régional et de la Mission Régionale d'Autorité Environnementale, place désormais à la consultation des habitants de l'agglomération du 1er février au 15 mars 2024.

A l'issue de ces étapes consultatives, le projet de Stratégie Climat, modifié le cas échéant pour tenir compte des différents avis, sera soumis à l'approbation définitive du Conseil communautaire de Lamballe Terre & Mer au premier semestre 2024.


Une obligation réglementaire qui représente une véritable opportunité pour notre territoire 

La loi pour la transition énergétique pour la croissance verte (LTECV) de 2015 a désigné les intercommunalités de plus de 20 000 habitants comme chefs de file de la transition énergétique sur leur territoire. À ce titre, Lamballe Terre & Mer est tenue d'élaborer un Plan Climat Air-Energie Territorial.

Cette Stratégie Climat, véritable feuille de route partagée à l'échelle du territoire vers les transitions, a pour objectifs de :

  • réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) du territoire, afin de lutter contre le changement climatique ;
  • adapter le territoire aux effets du changement climatique, afin d'en diminuer les impacts économiques, sociaux, sanitaires, etc. ;
  • améliorer la qualité de l'air, afin notamment de préserver la santé des habitants du territoire.

C'est une démarche de planification qui concerne tous les secteurs d'activités et qui a donc vocation à mobiliser tous les acteurs économiques, sociaux et environnementaux sous l'impulsion et la coordination de la collectivité porteuse. Elle représente l'opportunité de mettre en cohérence les actions déjà entreprises sur le territoire de Lamballe Terre & Mer et de projeter des actions nouvelles porteuses de sens pour notre territoire.

La Stratégie Climat de Lamballe Terre & Mer se compose de :

Cette stratégie est votée pour une durée de six ans avec une évaluation à mi-parcours. À l'issue, le PCAET sera révisé : un nouveau diagnostic climat-air-énergie du territoire sera réalisé et une nouvelle stratégie élaborée.

Des enjeux étroitement liés au profil économique de notre territoire

Pour mieux cerner les enjeux climat-air-énergie de notre territoire, un diagnostic portant sur les émissions de gaz à effet de serre, la consommation et la production d'énergie, la séquestration du carbone (stockage des gaz à effet de serre dans les sols et la végétation) et la qualité de l'air du territoire a été réalisé. Plusieurs enseignements très spécifiques à notre territoire s'en dégagent : 

1. Nos émissions de gaz à effet de serre sont 1,5 fois supérieures à la moyenne départementale et sont imputables dans leur majorité au secteur agricole (54%), puis au trafic routier (28%). 

 

2. L'immense majorité des émissions de gaz à effet de serre du secteur agricole n'est pas d'origine énergétique (transport, chauffage...) mais liée au système digestif des animaux et à la dégradation de leurs déjections. 

3. C'est le secteur routier qui est le plus consommateur d'énergie (41%) sur notre territoire. Cela s'explique par la présence de la Nationale 12, la prédominance de la voiture individuelle dans les déplacements et l'importance du fret (transport de marchandises). 

4. Notre territoire ne produit pas d'énergies fossiles mais produit des énergies renouvelables à hauteur de 11% de nos besoins énergétiques actuels. Il dispose donc d'un potentiel de production d'énergies renouvelables conséquent qui pourrait couvrir nos besoins à terme (biogaz et énergie photovoltaïque essentiellement). 

5 . L'agriculture représente le levier principal de la transition énergétique et climatique de notre agglomération car, même si elle est la principale contributrice aux émissions de gaz à effet de serre, elle possède une importante capacité à produire de l'énergie (biogaz) et à séquestrer du carbone.

 

Objectif "neutralité carbone" à l'horizon 2050

C'est sur la base de ces enjeux climat-air-énergie de notre territoire, que la stratégie climat de Lamballe Terre & Mer a été élaborée. Elle vise la réduction de nos émissions de gaz à effet de serre et de notre consommation énergétique tout en augmentant de manière conséquente notre production d'énergies renouvelables et notre séquestration carbone pour atteindre la neutralité carbone à l'horizon 2050. 

Atteindre la neutralité carbone, cela signifie réduire presque totalement nos émissions de gaz à effet de serre et pour celles qui demeureraient incompressibles (émissions d'origine non énergétique du secteur agricole), séquestrer une quantité équivalente de CO2 dans les sols (prairies et forêts). 

Pour cela, l'ensemble des secteurs d'activité devra réduire sa consommation énergétique de moitié et l'énergie qui restera consommée devra être décarbonée. C'est pourquoi le territoire devra s'engager massivement dans la production d'énergies renouvelables (biogaz et énergie photovoltaïque en particulier).


Un plan d'actions pragmatique structure autour de trois axes

Le plan d'actions proposé est structuré autour de trois axes, douze objectifs et trente-deux actions.

  • Le premier axe " adopter et promouvoir des usages sobres et décarbonés " vise à atténuer le réchauffement climatique en suscitant une évolution des comportements, d'abord au sein même de Lamballe Terre & Mer puis après des acteurs économiques, des acteurs associatifs et des habitants.
     
  • Le deuxième axe " préserver les ressources du territoire et développer les énergies renouvelables " a pour objectif la préservation des ressources de notre territoire - l'eau tout particulièrement. Il sera possible notamment grâce à des logiques d'économie circulaire et au développement des moyens nécessaires à la décarbonation des activités, via notamment la production massive d'énergies renouvelables.
     
  • Le troisième axe enfin, " aménager pour atténuer le réchauffement climatique et protéger les habitants ", se concentre sur les aménagements permettant de lutter contre les effets du réchauffement climatique, d'adapter les exploitations agricoles et du monde de la pêche et de la conchyliculture ainsi que de protéger les habitants des phénomènes météorologiques extrêmes. 


Votre voix compte

Afin de présenter sa stratégie climat et recueillir vos avis, l'agglomération organise trois réunions publiques qui seront suivies d'une réunion de restitution :

  • jeudi 15 février à 20h à Jugon-les-Lacs
    Foyer rural, place de la Poste
     
  • jeudi 22 février à 20h à Quessoy
    Salle Armor, rue de la Mairie
     
  • mercredi 13 mars à 20h à Saint-Alban
    Salle des fêtes, place du 19 mars 1962
     
  • Restitution publique, le jeudi 28 mars à 20h au siège de l'agglomération 
    41 rue Saint-Martin 22400 Lamballe-Armor


Retrouvez toutes les information sur la consultation sur notre page dédiée

Retourner à la liste