Lamballe 32°C

Des espèces remarquables

Une biodiversité importante… mais menacée

Du plus petit insecte au plus grand des mammifères, en passant par les oiseaux, les reptiles ou les batraciens, ce sont des milliers d’espèces qui cohabitent sur notre territoire. Pourtant, cette biodiversité s’érode, principalement du fait des activités humaines (disparition des habitats, ruptures de continuités écologiques, mortalité routière, pollutions, etc).

Pour tenter de concilier au maximum les activités humaines et la préservation de ces espèces, Lamballe Terre et Mer s’est engagée dans un Atlas de Biodiversité Intercommunale (ABI).

Pour illustrer cette diversité, une exposition présentant 38 espèces (« une commune, une espèce ») a été réalisée.

Téléchargement affiches « une commune, une espèce »

 

  • Quelques espèces font aussi l’originalité de notre territoire… parmi lesquelles :

L'écrevisse à pattes blanches

Mettre une photo - A fournir par le service environnement

Il s’agit de l’écrevisse autochtone, naturellement présente dans les cours d’eau bretons… d’où elle a quasiment disparu (du fait des travaux de curage réalisés sur les cours d’eau, de la dégradation de la qualité de l’eau et de l’arrivée d’une espèce exotique, l’écrevisse américaine… qui ne lui veut pas que du bien). Notre écrevisse bretonne est toujours bien présente cependant sur certains cours d’eau de notre territoire et il nous appartient de la préserver.

Pour en savoir plus sur la préservation de l'eau et milieux aquatiques

Le Triton de Blasius

Mettre une photo - A fournir par le service environnement

C’est une espèce particulière… puisque hybride. Il est issu de l’accouplement entre deux autres espèces de tritons (tritons crêtés et tritons marbrés). Très rare, sa présence sur le site des Landes de La Poterie témoigne, s’il en était besoin, de l’intérêt écologique de ce site, abritant, entre autres batraciens et urodèles, l’ensemble des espèces de tritons présentes en Bretagne.

Pour en savoir plus sur le dispositif Natura 2000 Landes de La Poterie

Impacté, comme les autres amphibiens du site, par la mortalité routière (présence de la RD 28 coupant un axe de migration), une réflexion est en cours pour parvenir à une solution pérenne. Dans l’attente, et grâce à la mobilisation de Lamballe Terre & Mer, de Lamballe-Armor, du Conseil Départemental 22 et de Viv’armor Nature, cette route a pu être fermée à la circulation durant l’hiver dernier.

Pour aller plus loin : Lien vers reportage France 3 (ou téléchargement)